Actualités

Photo

Le métier d'ingénieur du bois dans le Palmarès des carrières 2015

26 février 2015

Marie Christine Ouellet, étudiante au baccalauréat coopératif en génie du bois, s’est laissée prendre au jeu de la transformation du bois et de ses multiples possibilités. Après un DEC en Sciences de la nature, concentration biochimie, et deux années en génie civil, la jeune femme originaire de Trois-Pistoles découvre le baccalauréat coopératif en génie du bois, une formation relativement récente qui se donne exclusivement à l’Université Laval. 

Mécanique, dessin technique, structure et chimie du bois, charpentes, adhésifs, procédés de séchage et de transformation du bois… La perspective de jouer les apprentis sorciers avec cette matière première lui sourit.
 
Le volet coopération de cette formation, soit la relation études et travail, repose minimalement sur trois stages rémunérés. Marie-Christine a d’abord travaillé pour un ingénieur consultant de Chicoutimi, où elle a touché au calcul de structure, au dessin technique et fait de la surveillance de chantier. Son second stage, aux côtés de chercheurs du Centre de recherche sur les matériaux renouvelables (CRMR) de l’Université Laval, lui a ouvert de nouveaux horizons.
 
Le coup de foudre s’est produit chez Boa-Franc, une entreprise spécialisée en produits d’ingénierie. « Je me suis surprise à adorer le travail en usine et à tout ce qui touche la production et l’ingénierie », lance la sympathique jeune femme de 24 ans.
 
Photo

Forêt Montmorency - 50 ans d'histoire et de succès

05 février 2015

Plus grande forêt d'enseignement et de recherche universitaire au monde, la forêt Montmorency est, depuis 50 ans, un immense terrain de jeu pour les chercheurs, les étudiants et les amoureux du grand air.

Été comme hiver, la forêt Montmorency offre des paysages à couper le souffle. Ce décor enchanteur, qui est situé à 70 kilomètres au nord de Québec, Julie Bouliane le connaît bien, pour y avoir passé la majeure partie de son enfance. Quand elle n'était pas à l'école, elle accompagnait son père, Paul, dans la sapinière à bouleaux blancs qui couvre une grande partie du territoire. Ingénieur forestier pendant 35 ans, celui-ci lui a transmis sa passion pour le métier. C'est pourquoi, lorsqu'il a pris sa retraite en 2006, elle n'a pas hésité à reprendre le flambeau. «Mon père avait la forêt Montmorency tatouée sur le coeur. C'était naturel pour moi de prendre sa relève. Mais je tiens à préciser que j'ai réussi tous les concours officiels!», raconte-t-elle en riant.

Pour voir l'article complet paru dans le Fil
Matthieu Dessureault, LeFil, volume 50, numéro 19

Photo

Des chercheurs découvrent comment prédire 20 ans à l’avance quels seront les meilleurs arbres destinés au reboisement

04 février 2015

Une équipe de recherche en foresterie a mis au point des tests qui permettent de prédire, à partir de l'analyse du génome d'épinettes blanches âgées de quelques semaines, quelles seront les caractéristiques de ces arbres 20 ans plus tard. Cette avancée permettra de diminuer de façon dramatique le temps requis pour sélectionner les lignées d’arbres optimales destinées au reboisement. Les détails de cette découverte réalisée par des chercheurs de l’Université Laval, du Centre canadien sur la fibre de bois et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec sont publiés dans un récent numéro de la revue BMC Genomics.

 

Consultez l'ensemble de la nouvelle.

Photo

Un étudiant en génie du bois parmi les gagnants du Défi Cecobois 2015

03 février 2015

Cecobois a dévoilé les gagnants de la 6e édition du Défi cecobois, un concours étudiant organisé à l’occasion du Salon de la forêt 2015. Cette année, le défi consistait à construire un modèle réduit, à l’échelle 1 : 10, d’une passerelle pour piétons et vélos. La conception de la structure en bois devait faire preuve d’un design novateur et optimisé structuralement. Benoit Gengron, étudiant en génie du bois faisait partie de l'équipe ayant remporté le 2e prix.

Pour voir tous les détails des gagnants du Défi Cecobois 2015.

Article paru dans le Québec Hebdo sur les gagnants de Défi Cecobois 2015.

Photo

Votez pour la découverte de l’année menée par des chercheurs et étudiants de notre Faculté !

02 février 2015

Une recherche menée par une équipe de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique composée d’Éric Bauce, John MacKay et de leurs étudiants figure parmi les 10 découvertes de l'année 2014 de Québec Science. Elle concerne la découverte d'un gène de résistance à la tordeuse des bourgeons de l'épinette intitulée « L’épinette contre-attaque » par l’équipe de Québec-science.

Le public est invité à voter pour sa découverte coup de coeur parmi les 10 percées de 2014.

Pour voter pour la découverte en lien avec la Faculté, il suffit de se rendre, d'ici le 19 février, à l'adresse http://quebecscience.qc.ca/10-decouvertes-2014/3-epinette-contre-attaque

Participez en grand nombre et encourager nos chercheurs et étudiants !