Actualités

Photo

Offre d'emploi : Professeur ou professeure en première transformation-sciage et usinage (SBF)

12 mai 2022

Milieu de vie privilégié au coeur de la ville de Québec et première université francophone en Amérique du Nord, l’Université Laval est une grande université ouverte sur le monde et reconnue pour sa culture de l’excellence en enseignement et en recherche. Grâce au Département des sciences du bois et de la forêt de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, l’Université Laval est la seule institution universitaire au Québec à offrir des programmes de 1er cycle en foresterie et génie du bois menant à l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec ou à l’Ordre des ingénieurs du Québec. Le Département des sciences du bois et de la forêt est également responsable du baccalauréat intégré multi-facultaire en environnements naturels et aménagés. Il compte 35 professeurs ou enseignants à temps plein, cinq chaires de recherche, trois chaires de leadership en enseignement, un consortium de recherche, deux centres de recherche et plus de 500 étudiants de 1er, 2e et 3e cycles. Les collaborations avec les départements de géographie et de sciences géomatiques, de même qu’avec ceux des autres facultés de l’Université Laval, offrent des opportunités intéressantes de recherche multidisciplinaire.

Description du poste

Conformément à son plan de développement, le Département des sciences du bois et de la forêt est à la recherche d’une professeure ou d’un professeur en première transformation-sciage et usinage. La personne recrutée devra enseigner en français à tous les cycles, appuyer les différents programmes du département, en particulier celui du baccalauréat coopératif en génie du bois, et développer un programme de recherche dans les domaines ciblés. Plus précisément, les activités d’enseignement et de recherche porteront sur les domaines suivants:

  1. Sciage, aménagement d’usine et classement du bois ;
  2. Modélisation, simulation et optimisation du sciage
  3. Usinage du bois ;
  4. Contrôle de qualité et statistiques industrielles ;
  5. Application des approches manufacturières de l’industrie 4.0 à la première transformation du bois (automatisation, robotique, apprentissage profond, etc.).

La tâche comprend :

  1. L’enseignement en français en première transformation du bois et autres domaines connexes aux trois cycles universitaires ;
  2. Le développement de matériel pédagogique et de didactique ;
  3. L’obtention de financement de recherche auprès d’organismes de subvention et partenaires externes pour soutenir ses travaux de recherche ;
  4. La conduite de travaux de recherche et la direction d’étudiantes et d’étudiants de 2e et 3e cycles sur des sujets reliés aux domaines cités ci-haut ;
  5. La participation à des comités départementaux, facultaires, universitaires et multipartites (avec les secteurs privé et public) ;
  6. S’intégrer aux activités du Centre de recherche sur les matériaux renouvelables.

Critères de sélection

  1. Posséder un diplôme de baccalauréat en génie du bois, en génie industriel ou dans une discipline connexe et un diplôme de doctorat d’une université reconnue, ou être sur le point de l’obtenir;
  2. Posséder des compétences particulières en sciage et dans au moins deux autres des domaines énumérés Posséder une connaissance des enjeux reliés à la première transformation, au Québec et ailleurs dans le monde;
  3. Démontrer des aptitudes en pédagogie universitaire et en mobilisation des connaissances ;
  4. Démontrer la capacité d’obtenir le financement nécessaire à sa recherche auprès des organismes subventionnaires publics ou privés ;
  5. Présenter une vision pour le poste en matière de pédagogie universitaire et de recherche et proposer des actions concrètes pour la réaliser ;
  6. Être membre d’un ordre d’ingénieurs canadien reconnu par le Bureau canadien d’agrément des programmes de génie (BCAPG) ou démontrer son éligibilité à le devenir dans un délai d’un an.

Traitement et conditions d’emploi: selon la convention collective en vigueur.

Date prévue d’entrée en fonction: 1er novembre 2022


Valorisant la diversité, l’Université invite toutes les personnes qualifiées à présenter leur candidature, en particulier les femmes, les Autochtones, les membres de minorités visibles et ethniques, et les personnes handicapées. La priorité sera toutefois accordée aux personnes ayant le statut de citoyen canadien ou de résident permanent.

L’université Laval étant une université francophone, l’annexe B de la convention collective stipule que la professeure ou le professeur qui n’a pas le français comme langue maternelle doit, dans un délai prescrit, démontrer une compétence langagière fonctionnelle du français oral et écrit.


Toute personne intéressée est priée de faire parvenir par courriel une lettre d’intérêt, un document d’une à deux pages décrivant sa vision et sa philosophie de l’enseignement universitaire à tous les cycles et de la recherche, un curriculum vitæ incluant une liste de publications et le nom de trois personnes en référence au plus tard le 30 juin 2022 à 17 :00 à :

Directeur
Département des sciences du bois et de la forêt
Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
Université Laval
Québec (Québec)
Canada G1V 0A6

Téléphone : 1-418-656-2131 poste 407128
Courrier électronique : direction-foresterie@sbf.ulaval.ca

Photo

En ville, les grands arbres sont indispensables

12 mai 2022

Les arbres sont des éléments importants de notre paysage urbain. Avec plus de 50% de la population mondiale vivant en ville, il serait inimaginable de se passer des nombreux services écosystémiques (les bénéfices aux résidents) qu’ils nous rendent. Nous en avons bien eu la preuve dans les mois précédents lorsque les mesures sanitaires étaient des plus restrictives: les parcs urbains ont vu leur taux de fréquentation s’accentuer de façon faramineuse. Et ce n’est pas le fruit du hasard! La présence d’arbres a pour effet de favoriser la santé physique et mentale des individus, et c’est entre autres ce qui peut expliquer le fait que les citadins ont senti le besoin de se retrouver dans des espaces verdoyants.

Lisez l'article d'Alison Munson et d'Anaïs Paré sur le site The Conversation >> 

Photo

Déploiement de l’application DéambUL

06 mai 2022

DéambUL est une Géo-application gratuite, disponible sur Google Play et App Store, qui vous localise sur une carte et qui propose deux grandes fonctionnalités, se déplacer d'un lieu à l'autre sur le campus et découvrir des parcours thématiques, tels que le parcours du développement durable ou des parcours pour découvrir l'art public.

À l'occasion du congrès de l’ACFAS, l’application DéambUL a été déployée pour des premiers tests. Les activités du congrès de l’ACFAS y sont recensées, ainsi que leur horaire. Les parcours thématiques vous proposent de découvrir le campus, via une série de points d’intérêt et tout cela en prenant une marche santé! En plus des activités de l’ACFAS, des arrêts de bus et des services aux étudiants, plus de 10 parcours thématiques sont proposés, venez donc les découvrir, simplement télécharger l’app DéambUL.

Lien Google Play (Android) : https://play.google.com/store/apps/details?id=ca.ulaval.deambul 
Lien App Store (Apple): https://apps.apple.com/us/app/d%C3%A9ambul/id1611209926 

L’application DéambUL a été conçue et développée en quelques mois par une équipe formée de Suzie Larrivée et Jacynthe Pouliot de la FFGG, Stefano Biondo, Martin Ouellet, Alexandre Robert-Tessier de la Bibliothèque (Centre Géostat) ainsi, et surtout, avec le travail d’étudiants de 1er cycle de la faculté dans le cadre de stages de formation (Alexandre Paradis, Marie-Claude Bouchard, Claire Horsin et Marius LeMarechal). De plus, nous soulignons la participation à différents niveaux de Martine Lapointe, Sonia Rivest, Daniel Forget et Julie Ferland et le soutien financier de la faculté FFGG, du département SCG, du centre Géostat et du BVE.  

Ce sont les premiers tests de déploiement qui sont effectués grand public à l’occasion de l’ACFAS. DéambUL est donc toujours en développement, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires. Si les tests lors du congrès de l’ACFAS sont concluants, on souhaite que l’application DéambUL trouve une certaine pérennité dans sa disponibilité à l’Université Laval (ex. nouveaux étudiants, promotion variée d’activités, congrès, etc).

Bon congrès et bonne navigation de l’équipe des DéambULeux!
 

Photo

Les «5 à 7 jasette», 6 avril 2022

05 mai 2022

En ces temps de changements, d’incertitudes, de nouvelles réalités, nous avons senti le besoin de reconnecter nos étudiants et étudiantes en foresterie avec la réalité du terrain. Leur faire connaître les défis actuels, les nouvelles approches et philosophies du monde du travail, nous est apparu essentiel. Une occasion de confirmer des choix de carrière ou de découvrir des milieux de travail stimulants, les «5 à 7 jasette» invitent à la discussion et au partage entre les étudiants et étudiantes de la FFGG et les acteurs du milieu.

La première édition du «5 à 7 jasette», que nous espérons la première d’une longue série, abordait le sujet de l’aménagement forestier durable pratiqué au Québec. Cette édition était davantage orientée vers l’industrie de la récolte et de la transformation du bois. Nos invités, Frédéric Verreault de Nordic, Étienne Vézina de Produits forestiers Résolu et André Gilbert de Boisaco, ont partagé leur point de vue avec les étudiants et étudiantes et ont répondu de manière très sincère et détendue à leurs questions. L’association des étudiants en foresterie et environnement de l’Université Laval (AÉFEUL), sous le mentorat de Mme Nathalie Pratte, ingénieure forestière retraitée et donatrice à la FFGG, est responsable de l’organisation de ces événements. Afin de faciliter le travail de l’animatrice, Anne Bernard, postdoctorante en sciences forestières, l’AÉFEUL avait préalablement posé des questions aux étudiants et étudiantes de la faculté. Leurs réponses ont permis d’enrichir la rencontre et d’amener les participants sur les sujets les plus sensibles et les plus intéressants pour l’auditoire.

Les prochaines éditions du «5 à 7 jasette» permettront aux étudiants et étudiantes de la FFGG de découvrir d’autres milieux, d’autres facettes de la foresterie au Québec. Nous pensons entre autres à la foresterie autochtone et au domaine de la conservation. Toutes les suggestions sont les bienvenues!