Photo

Porc-épic d'Amérique: La grande traversée

12 mars 2019

Certains dispositifs installés aux abords des routes pour empêcher les mammifères de finir leurs jours sous les roues d’un véhicule ont parfois des répercussions fâcheuses. Ainsi, le risque de mortalité des mammifères serait plus élevé dans les sections situées aux extrémités de ces dispositifs que dans les sections non clôturées de la route 175, révèle une étude qui vient de paraître dans le Journal of Environmental Management.

Judith Plante et Jochen A. G. Jaeger, de l’Université Concordia, et André Desrochers, du Département des sciences du bois et de la forêt de l’Université Laval et du Centre d’étude de la forêt, arrivent à ce constat après avoir analysé le risque de mortalité des mammifères de petite taille et de taille intermédiaire dans les zones clôturées ou non clôturées de la route qui traverse la réserve faunique des Laurentides.

Lisez l'article complet de Jean-Hamann >>


Extrait du texte de l'article de Jean Hamann paru dans lefil.
Photo de Sandy Brown Jensen.

Photo
Retourner à la liste d'actualités