Photo

Un diplômé en génie forestier de l'Université Laval parmi le palmarès des dix étoiles de moins de 40 ans qui performent dans le secteur forestier au Canada.

21 janvier 2016

La foresterie motive encore les jeunes à se dépasser. Pour célébrer la réussite de la relève forestière, les magazines Opérations forestières et Canadian Forest Industries ont dressé un palmarès de dix étoiles de moins de 40 ans qui performent dans le secteur forestier au Canada. Un de nos diplômés a été sélectionné dans ce palamarès!

Éric Lapointe, Coordonnateur des opérations forestières, Domtar

Sur les bancs d’école, tous les étudiants rêvent de changer le monde, de faire une révolution dans son industrie. Et c’est exactement ce qu’Éric Lapointe a accompli avec son équipe en développant des peupliers hybrides qui atteignent la maturité en seulement 15 ans au Québec ! Et d’ici 2020, ces peupliers seront plantés sur 8000 hectares de terres privées appartenant à Domtar dans le sud du Québec.  

Pour le petit gars de Montréal, rien ne laissait présager qu’il ferait carrière en foresterie. C’est son oncle, Jean-Claude Lapointe, un forestier de longue date, qui l’a convaincu de venir planter des arbres en Abitibi lorsqu’il avait 16 ans. « Une excellente façon de faire de bons salaires (plus de 250 $ par jour) et de découvrir la foresterie », lance Éric Lapointe, qui a déjà planté 9300 arbres en une seule journée. 

Charmé par cette expérience de vie, il décide d’aller étudier en génie forestier à l’Université Laval en 1998, soit l’année de diffusion de l’Erreur boréale. « C’était une très belle période pour apprendre, car tous les enjeux étaient bousculés », dit-il. Il profite de ses études pour aller étudier une année dans l’Ouest canadien à UBC. Et c’est en 2001, lors de son dernier stage universitaire, qu’il rejoint l’équipe de Domtar dans le cadre du programme de plantation de peupliers hybrides. 

En 2002, il est embauché par le géant papetier pour tester les sols, mesurer les taux de croissance, améliorer les techniques culturales et récolter des tonnes d’information pour améliorer la croissance des peupliers hybrides. Éric et son équipe ont même développé une 
méthode innovante : planter des arbres sur des monticules pour que les arbres poussent plus vite tout en freinant la compétition. Mais l’équipe est par la suite freinée par une contrainte majeure : les sols forestiers sont trop acides. Pour régler le problème, les sols sont fertilisés avec des biosolides papetiers, soit les résidus de l’usine de Windsor. Les résultats sont si concluants que les plantations reçoivent aujourd’hui 40 000 tonnes de biosolides par an, ce qui se traduit par un rendement de 
200 m3/ha après 15 ans. 

Après 10 ans chez Domtar, Éric est devenu le coordonnateur des opérations forestières en 2012, supervisant les opérations de 450 000 m3 de bois par an. Âgé de 38 ans, il fait aussi partie de l’équipe de certification forestière de Domtar (ISO 14 001, FCS et SFI). Il a aussi participé à l’initiative La main-d’œuvre la plus verte de l’Association des produits forestiers du Canada. 

Lire l'article complet Les étoiles de la relève forestière paru dans la revue Opérations forestières.

Photo
Retourner à la liste d'actualités