Événements

Soutenance de thèse de M. Wassim Kharrat

06 octobre 2020 9 h-12 h

Lieu : À distance, sur invitation seulement

Titre de la thèse : Amélioration de l’écorçage à anneau de deux espèces du Québec 

Résumé

L’optimisation de l’écorçage à anneau est un enjeu de taille pour l’industrie du sciage de bois résineux car ce procédé affecte directement les rendements obtenus. Afin d’évaluer les effets des paramètres d’écorçage sur la performance du procédé, un premier volet de recherche fut consacré au développement d’un prototype pour simuler l’action de coupe de l’écorceuse à anneau en laboratoire. Ce dernier a permis de régler la force radiale d’écorçage, l’angle d’attaque de l’outil de coupe ainsi que les vitesses d’avance et de rotation. Un deuxième volet a ensuite évalué les effets de la force radiale et de la position suivant la hauteur de la bille dans la tige sur l’écorçage de billes gelées d’épinette noire et de sapin baumier. La qualité d’écorçage fut évaluée selon deux critères, soit l’écorce restante sur la bille et la perte de fibres de bois dans les résidus d’écorce. L’augmentation de la force radiale a diminué la proportion d’écorce restante sur la bille mais a augmenté la proportion des fibres dans l’écorce. De plus, la qualité d’écorçage fut similaire peu importe la position de la bille dans la tige. Un troisième volet fut consacré aux effets de la force radiale et de l’angle d’attaque sur la qualité d’écorçage des billes gelées et non gelées d’épinette noire. L’effet du gel des billes s’est avéré très important. De plus, l’impact de la force radiale sur l’écorçage fut confirmé pour les deux températures. Cependant, l’angle d’attaque n’a pas affecté de manière significative l’écorçage des billes non gelées. Pour les billes gelées, une augmentation de l’angle d’attaque a produit une légère diminution de la proportion d’écorce restante sur la bille. Les effets de ces paramètres de la machine furent étudiés en tenant compte de diverses propriétés des billes. Des équations de régressions ont ainsi été établies pour prédire les deux critères de qualité d’écorçage pour les différentes conditions étudiées. D’une part, l’adhésion bois-écorce, la force radiale et la surface des nœuds étaient les meilleurs prédicteurs de la proportion d’écorce restante sur la bille. D’autre part, l’excentricité des billes, l’adhésion bois-écorce et la force radiale furent les meilleurs prédicteurs de la proportion des fibres de bois dans les résidus d’écorce. L’écorçage pourra ainsi être amélioré en ajustant la force radiale et l’angle d’attaque tout en tenant compte des propriétés des billes mentionnées précédemment.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Président

Mme Nathalie Barrette
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Examinateurs

M. Roger Hernandez
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Carl Blais
Geca Environnement

M. Florent Eyma
Institut Universitaire de technologie de Tarbes

M. Alain Cloutier
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Mme Isabelle Duchesne
Centre canadien sur la fibre du bois

La géographie du vin - Conférence en ligne

15 octobre 2020 11 h 30-12 h 30

Lieu : En ligne

Dans une conférence sur le thème de la géographie du vin, Guy Dorval, chargé d'enseignement au Département de géographie, vous invite à poser un regard «géographique» sur le vin et ses cépages. Selon lui, étudier les racines profondes de cette divine boisson permet de faire un agréable tour historique et géographique du monde. Cette conférence s'inscrit dans le cadre de la Semaine UL pour toujours et est ouverte à tous!

Informations supplémentaires :

Inscrivez-vous dès maintenant!

Le profil professionnel: un outil indispensable dans votre recherche d’emploi | EN LIGNE

15 octobre 2020 13 h-14 h

Lieu : En ligne

Découvrez les principales fonctionnalités du profil professionnel (dans la section Emplois et stages de monPortail) et comment il pourra vous être utile pendant et après vos études. Entre autres, l’outil vous permet de réaliser un bilan personnel, de générer votre CV et, si vous le souhaitez, de rendre votre candidature visible auprès des employeurs. Cette conférence s'inscrit dans le cadre de la Semaine UL pour toujours et est ouverte à tous.

Informations supplémentaires :

Inscrivez-vous dès maintenant!

Entrevue avec Stéphane Roche au sujet de l’application mobile de traçage de contacts | En LIGNE

16 octobre 2020 11 h 30-12 h 30

Lieu : En ligne

Alors que l’application de traçage de contacts a fait couler beaucoup d'encre au cours des derniers mois comme outils de surveillance de la pandémie que nous traversons, Stéphane Roche, professeur titulaire de sciences géomatiques, nous parle des enjeux sociaux et éthiques des applications de géolocalisation. Cette activité s'inscrit dans le cadre de la Semaine UL pour toujours et est ouverte à tous.

Informations supplémentaires :

Inscrivez-vous dès maintenant!

Soutenance de M. Antoine Adde

19 octobre 2020

Lieu : À distance

Titre : Modélisation de la distribution et de l’abondance de la sauvagine au Canada

La sauvagine canadienne bénéficie des initiatives de suivi de la faune parmi les plus anciennes et les plus vastes au monde. En particulier, initié en 1955 afin d’obtenir une estimation annuelle des effectifs continentaux et fixer les quotas de chasse, l’Inventaire des Populations Nicheuses et de l'Habitat de la Sauvagine couvre aujourd’hui plus de 3 millions de kilomètres carrés d’habitats, du nord des États-Unis à l’Arctique et de l’Atlantique à l’Alaska. Les dimensions hors-normes de ces données ont contribué à la bonne atteinte des objectifs de gestion des populations de sauvagine et à une meilleure connaissance de l’écologie des espèces. Cependant, les observations issues des inventaires sont spatialement-discrètes (segments aériens, quadrats d’hélicoptères ou points d’eau) et leur couverture géographique reste relativement faible une fois rapportée à la superficie du Canada (≈1% de 10 millions de kilomètres carrés). Or, pour être efficace, la planification de la conservation requiert l’accès à une information quantitative spatialement-continue sur la distribution et l’abondance des espèces. La valorisation de données d’occurrences d’espèces spatialement-discrètes en couches d’information géographique continue est en revanche une application commune des modèles de distribution d’espèces dont les prédictions peuvent être étendues à l’échelle à laquelle les covariables environnementales sont disponibles. Si de tels modèles existent déjà pour guider la conservation de la sauvagine canadienne, des lacunes identifiées dans les approches méthodologiques, la couverture géographique et les thématiques environnementales explorées par les tentatives existantes suggèrent que des améliorations ou des extensions importantes pourraient être apportées. C’est l’objectif général de cette thèse : développer une nouvelle génération de modèles prédictifs de la distribution et de l’abondance de la sauvagine au Canada afin d’assister la planification spatiale des mesures de conservation des espèces et de leurs habitats. Dans le premier chapitre, une revue de la littérature a été effectuée avec pour objectif d’identifier les covariables environnementales d’intérêt pour modéliser la sauvagine. La principale contribution de cette étude a été la création d’une base de données de 533 associations canard-habitat attribuables à 133 covariables qui aidera le développement des futurs modèles. Dans le second chapitre, l’objectif a été d’améliorer les modèles nationaux d’abondance de sauvagine existants en développant de nouveaux modèles permettant de considérer explicitement les variations spatiotemporelles et testant des associations sauvagine-habitat inexplorées grâce à l’utilisation d’un jeu initial de 232 covariables candidates. La principale contribution de cette étude a été la mise à disposition de cartes annuelles de l’abondance de 18 espèces de sauvagines pour la période 1990-2015. Dans le troisième chapitre, l’objectif a été d’évaluer le potentiel d’intégration des données d’inventaires aériens standardisés et de science citoyenne (eBird) afin de modéliser la distribution de la sauvagine à l’échelle de la forêt boréale de l’Ouest canadien. La principale contribution de ce chapitre a été la formalisation d’une approche de modélisation intégrée de la distribution des espèces utilisant un processus par points dans une représentation état-espace. Dans le quatrième chapitre, l’objectif a été d’évaluer les effets potentiels des changements climatiques sur la distribution et l’abondance de la sauvagine dans l’est du Canada. Une contribution majeure de cette étude a été le développement d’indices spatialement-explicites de la compatibilité climatique future de chacune des 12 espèces. Dans leur ensemble, les résultats issus de cette thèse ont permis (i) d’approfondir et de synthétiser l’état des connaissances sur l’écologie de la sauvagine canadienne, (ii) de fournir de nouvelles données pour guider les mesures de conservation et (iii) de développer des méthodes innovantes et efficaces pour modéliser la distribution et l’abondance des espèces à large échelle. Les plus de 1000 cartes et couches de données raster rendues publiques constituent une contribution d’envergure majeure pour l'élaboration d'indicateurs de biodiversité, l'évaluation et l'exécution de stratégies de conservation des espèces et de leur habitat, ou encore le suivi des services écologiques.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Président

M. André Desrochers
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Examinateurs

M. Steve Cumming
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Marcel Darveau
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Pedro Peres-Neto
Université de Concordia

M. Junior Tremblay
Environnement Canada

M. Eliot McIntire
Ressources naturelles Canada