Événements

Présentations des rapports de fin d’études en sylviculture

01 mai 2018 13 h 30-16 h

Lieu : Salle GHK-1324

Venez assister aux présentations des rapports de fin d’études en sylviculture. Chaque présentation sera suivie d’une période de questions.

Candidat(e)Titre du projetHeure

Marius Legendre

Étude sur la maintenance de machines de récolte forestière13h30

Émilie St-Jean

Comparaison des défauts de la classification MSCR avec l’efficacité de  croissance, un indice de vigueur quantitatif14h00
Vanessa Bouffard-ThibaultÉvaluation des impacts des coupes de récupération sur la régénération 20 ans après feu : Le cas de Val-Paradis14h30
Camille Boudreau-LabossièreÉtude des récentes pratiques de brûlage dirigé au Québec et ailleurs15h00
Philippe NantelLes effets d'un traitement d'élimination des jeunes tiges de hêtre sur la survie des semis d'érables à sucre, appliqué avant et après la récolte, dans une forêt affectée par la maladie corticale du hêtre15h30

 

Informations supplémentaires :

.

Présentations des rapports de fin d’études en aménagement et environnement forestiers

01 mai 2018 9 h-16 h

Lieu : Local GHK 1340

Venez assister aux présentations des rapports de fin d’études en aménagement et environnement forestiers. Chaque présentation sera suivie d’une période de questions.

Étudiant (e)Titre

Heure

Nicolas Legault

Plan de gestion de l'agrile du frêne

9h00
Philippe Leblanc

Différenciation des feuillus et des résineux à l'intérieur des peuplements à l’aide des mesures d'intensité du LiDAR

9h35
Félix O'Connor

Carbone forestier: comparaison des sapinières naturelles et issues de la récolte à la forêt Montmorency

10h10
Alexandre Morin-Bernard

Vers une intégration de la gestion du carbone forestier aux pratiques d'aménagement de la Forêt Montmorency

10h45
Simon Labrie

Modélisation de la canopée forestière et mesure d'arbre à l'aide de drone

11h20
Pause dîner
Jean-François Bouchard

Analyse du carbone séquestré par le bois de faible diamètre laissé sur le parterre de coupe à la Forêt Montmorency

13h30
Ariel Bélanger

Planification par compartiments d’organisation spatial et intégration des valeurs, besoins et intérêts des territoires fauniques structurés dans le domaine de la sapinière

14h05
Daniel Gouge

Outils d'aide à la réalisation du démantèlement de chemins forestiers

14h40
Mathieu Genest

Processus afin d'atteindre l'acceptabilité sociale en foresterie

15h15
Arnaud Lépine

L'intensification sylvicole comme outil de lutte contre les changements climatiques

15h45

 

Informations supplémentaires :

.

Présentations des rapports de fin d’études en génie du bois

02 mai 2018 13 h 30-16 h

Lieu : Pavillon Gene-H.-Kruger, salle 1324, Université Laval

Venez assister aux présentations des rapports de fin d’études en génie du bois. Chaque présentation sera suivie d’une période de questions.

Étudiants (es)Titre Heure
Gabriel Lozano
Simon Charlebois
La convivialité du frêne, la table bistro13h30
Olivier Barrette
Jason Tremblay
Lora St-Pierre-Fortin
Création d’un entrepôt à sel pour la Forêt Montmorency15h00

 

Informations supplémentaires :

.

Présentations des rapports de fin d’études en aménagement et environnement forestiers

02 mai 2018 9 h-16 h

Lieu : Local GHK-1340

Venez assister aux présentations des rapports de fin d’études en aménagement et environnement forestiers. Chaque présentation sera suivie d’une période de questions.

Étudiant (e)TitreHeure
Justin LétourneauMise à jour du plan d’action pour lutter contre la maladie hollandaise de l’orme sur le campus9h00
Léo PainchaudExtraction et caractérisation des chemins forestiers à l'aide de données LiDar9h35
Emie Jacques-BeaudoinEstimation des pertes en volume de bois sur la Côte-Nord dues à l’épidémie de la Tordeuse des bourgeons de l’épinette10h10
Esteban Hamel-JompheCombien de temps devrait être maintenu les enclos de gestion à l’île Anticosti10h45
Alex LaterreurAménager la forêt privée: Avons-nous oublié les propriétaires?11h20
Pause Dîner
Xavier MonastesseL’utilisation du LiDar dans le pré-découpage opérationnel des blocs de récolte13h30
Darren DarbyRelation entre la structure diamétrale de l’érablière et son rendement en sirop14h05
Alexandre LepagePlanification 2.0 : La planification forestière intensive14h40
Nicolas RoyCaractérisation des propriétés physiques de la zone de croissance racinaire dans des sols tourbeux15h15

 

Informations supplémentaires :

.

Présentations des rapports de fin d’études en Opérations forestières

04 mai 2018 8 h 30-12 h

Lieu : Pavillon Kruger Local 1324

Venez assister aux présentations des rapports de fin d’études en Opérations forestières. Chaque présentation dure 20 minutes et sera suivie d’une période de questions de 10 minuntes.

NomTitreHeure de présentation
Mot de bienvenue8h20
Kevin VeilleuxL’aménagement de secteurs de ski de montagne au Mont-Saint-Sacrement8h30
Alit Thibault

Étude des de la précision des opérateurs d'batteuse-façonneuse sur l'identification des essences.

9h00
Viengxay MatthayasackLa chaîne de valeur du bois vue sous l'angle du concept d'internet physique9h30
Pause10h00 à 10h30
Renaud Dufort-LabbéAnalyse de temps de cycle chez Lauzon planchers de Bois exclusifs10h30
Félix PlanteSystème d'aide à la décision: mode de transport des bois standard versus hors-normes11h00
Louis VilleneuveÉvaluation de la performance des rouleaux d'alimentation de tête d'abatteuse-façonneuse11h30

 

Informations supplémentaires :

.

Soutenance de thèse de M. David Laginha Pinto Correia

07 mai 2018 13 h 30-17 h

Lieu : Pavillon Charles-Eugène-Marchand, salle 1210

Titre : Potentiel d’utilisation de la diversité fonctionnelle des arbres dans l’aménagement durable des forêts tempérées nordiques et boréales

Résumé

Les attentes de la population en regard de l’aménagement forestier ont évolué graduellement lors des dernières décennies. Alors qu’il était historiquement surtout centré sur l’exploitation de la matière ligneuse, l’aménagement des forêts tend maintenant à valoriser de plus en plus la multiplicité des services fournis par la forêt. De plus, le développement de stratégies d’aménagement forestier adaptées aux changements climatiques et à l’augmentation de la fréquence d’extrêmes climatiques est devenu essentiel pour réduire la vulnérabilité des forêts. Une des principales avenues suggérées est l’utilisation, au sein des stratégies d’aménagement, d’indicateurs de biodiversité qui reflètent le fonctionnement de l’écosystème forestier et sa réponse aux perturbations. Cependant, nos connaissances sur les relations entre la diversité forestière, le fonctionnement de l’écosystème et sa réponse aux perturbations naturelles et anthropiques demeurent rudimentaires et se doivent d’être approfondies. L’objectif de ma thèse était d’analyser le potentiel qu’offrent les indicateurs de diversité fonctionnelle des arbres pour un aménagement durable des forêts tempérées nordiques et boréales.

Dans mon premier chapitre, j’ai analysé l’impact de l’âge, de la hauteur et de la composition forestière à l’échelle de la province sur certains indicateurs de biodiversité des arbres. Mes analyses démontrent que l’âge des peuplements, un des indicateurs de biodiversité les plus utilisés en aménagement forestier, reflète mal la variabilité de la diversité des peuplements forestiers et ne devrait pas être utilisé comme le seul indicateur de biodiversité dans l’aménagement de ces forêts. Dans le deuxième chapitre, j’ai analysé le rapport entre deux indicateurs de diversité fonctionnelle des arbres avant-coupe (la redondance fonctionnelle et la diversité des réponses), et la productivité après coupe du peuplement. Mes résultats mettent en évidence la valeur ajoutée de l’utilisation de la diversité des réponses pour une meilleure estimation de la productivité après coupe. Dans le dernier chapitre, j’ai examiné la relation entre trois traits fonctionnels associés à la résistance et à la résilience des arbres à la sécheresse à l’échelle de la province. Mes résultats suggèrent que deux de ces traits, le rapport du poids sec de la feuille à la surface foliaire et la valeur de pression du xylème conduisant à une perte de 50% de sa conductivité par cavitation, influencent la relation entre la sécheresse et la mortalité du peuplement, mais pas sa productivité.

Cette thèse démontre l’importance de la relation entre la diversité fonctionnelle des arbres, la productivité du peuplement et la réponse des arbres et des peuplements aux perturbations partielles et totales. Les résultats contribuent à approfondir les connaissances scientifiques sur le lien entre la diversité fonctionnelle et le fonctionnement des écosystèmes, en plus de proposer des mesures d’aménagement forestier basés sur la diversité des arbres qui peuvent mener à une amélioration importante de la résistance et de la résilience des forêts aménagées aux perturbations.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Président

M. André Desrochers
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Examinateurs

M. Mathieu Bouchard
Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de la recherche forestière,

Mme Élise Filotas
Centre d'étude de la forêt, TÉLUQ, Université du Québec

M. Marc Mazerolle
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Louis de Grandpré
Centre de foresterie des Laurentides, Ressources naturelles Canada

M. Phil Burton
University of Northern British Columbia

Soutenance de thèse de M. Pierre Betu Kasangana

09 mai 2018 9 h-12 h

Lieu : Pavillon des Services, salle 1724

Titre : Recherche des molécules bioactives antidiabétiques dans les extraits d’écorces de racines de Myrianthus arboreus

Résumé

La recherche de nouvelles molécules thérapeutiques d’origine naturelle fait l’objet de beaucoup d’études actuellement, en raison notamment de l’efficacité mitigée de certains médicaments et des effets secondaires indésirables causés par les médicaments synthétiques ou combinatoires. Myrianthus arboreus est une essence de la forêt secondaire d’Afrique dont les tissus biosynthétisent une chimio-diversité des molécules d’intérêt en réponses aux stress abiotiques et/ou biotiques. Les extraits aqueux d’écorces de racines de M. arboreus sont utilisés dans le traitement traditionnel contre le diabète de type II, une véritable épidémie dont souffrent plus de 415 millions de personnes dans le monde, selon la Fédération internationale du diabète. Cette partie de la plante n’a, jusqu’ici, fait l’objet d’aucune étude scientifique approfondie. Les objectifs de cette thèse visent à valider ce potentiel à travers une série de bioessais cellulaires in vitro, destinés à identifier les principes actifs et à élucider les mécanismes d’actions par lesquels la plante exerce son activité sur le diabète.

Le premier volet de cette thèse a consisté à évaluer d’abord le potentiel antioxydant des différents extraits et fractions de M. arboreus obtenus à partir de solvants de polarité croissante. Ce potentiel a été particulièrement concentré dans la fraction acétate d’éthyle issue de l’extrait éthanolique, riche en acides hydroxycinnamiques et en proanthocyanidines. Le deuxième volet s’est intéressé à l’évaluation du potentiel antidiabétique des extraits et des fractions sur les cellules musculaires (C2C12) et hépatiques (H4IIE et HepG2) en culture. L’extrait éthanolique et ses fractions (en hexane et en acétate d’éthyle), utilisés à des concentrations maximales non-toxiques, ont démontré un effet antidiabétique prometteur en inhibant l’activité du glucose-6-phosphatase via la stimulation des voies insulino-dépendante (Akt) et – indépendante (AMPK) ainsi qu’en modulant l’activité de la glycogène synthétase via la phosphorylation de la glycogène synthétase kinase-3. Enfin, les sous-fractionnements (de ces deux fractions) guidés par les mêmes bioessais cellulaires ont conduit à l’isolement, pour la toute première fois, de quatre nouveaux dérivés féruliques de triterpènes au squelette d’ursane et de deux regioisomères C-glycosyl flavone. Trois de ces composés se sont démarqués en diminuant significativement la production hépatique du glucose, similaire à l’extrait éthanolique.

Au final, les résultats de cette thèse confirment le potentiel antidiabétique attribué traditionnellement à la plante M arboreus, impliquant le contrôle de l’homéostasie de glucose au niveau du foie. Les composés identifiés comme principes actifs, ayant un effet antidiabétique prometteur, pourront servir de marqueurs pour toute homologation future d’extrait naturel de l’ethnopharmacologie africaine ou congolaise.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Président

M. Alain Cloutier
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Examinateurs

Mme Tatjana Stevanovic
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Pierre Haddad
Université de Montréal, Faculté de médecine

M. André Marette
Université Laval, Faculté de médecine

M. Bernard Riedl
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Cory Harris
Université d'Ottawa, Faculté des sciences

Café-conférence-Nouvelle solution biologique pour le contrôle de l’agrile du frêne

10 mai 2018 7 h 30-9 h

Lieu : Salle 2320-2330 du pavillon Gene-H-KrugerUniversité Laval

Les « Café conférence forestier » sont une présentation de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec , de l’Institut forestier du Canada et de l’Association des étudiants gradués en foresterie de l’Université Laval. Ces conférences s’inscrivent dans le cadre du Programme de formation continue de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec. 

FraxiProtecMC est un nouveau système de lutte biologique contre l’agrile du frêne. Grâce à un dispositif d’autodissémination, il répand un champignon pathogène parmi les agriles adultes. Lors de la conférence, nous présenterons cette nouvelle technologie ainsi que les résultats préliminaires de projets pilotes réalisés en 2017 dans 12 municipalités de la grande région de Montréal. Ces projets de recherche sur trois ans, qui s’inscrivent dans le processus d’homologation de l’ARLA, permettront d’établir la méthodologie la plus efficiente, qui servira de prescription pour l’étiquette du pesticide.

Disponible en webdiffusion

 

Informations supplémentaires :

Consultez tous les détails de l'événement 

Soutenance de thèse de Mme Sarah Yoga Bengbate

30 mai 2018 13 h 30-16 h 30

Lieu : Pavillon Louis-Jacques-Casault, salle 3632

Titre : Amélioration de la modélisation du volume marchand brut des sapinières par le lidar : Analyse de facteurs influençant l’exactitude et la précision des modèles

Résumé

La forêt québécoise couvre 761 100 km2, soit près de la moitié du territoire provincial. Une connaissance fine de cette ressource est indispensable pour assurer sa pérennité. Les inventaires forestiers menés périodiquement par le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) permettent de caractériser les peuplements écoforestiers en calculant notamment le volume marchand brut (VMB). Les outils de télédétection, tel le lidar, sont également utilisés pour améliorer la qualité des inventaires. La recherche de meilleurs modèles pour prédire les attributs forestiers à partir du lidar est une problématique rencontrée chez les intervenants forestiers.

L’objectif de cette thèse est l’amélioration de modèles du VMB des sapinières au Québec à partir du lidar. Quatre facteurs influençant la modélisation du VMB ont été analysés: le paramétrage du capteur lidar, la mortalité présente dans les placettes-échantillons, la variabilité des conditions de croissance selon un gradient du bioclimat et le décalage temporel observé entre la période d’inventaire et de survol du lidar. Leurs effets ont été inclus aux modèles de VMB afin d’améliorer la précision et l’exactitude de prédiction.

Les résultats ont indiqué que: 1° la hauteur moyenne et la distribution spatiale des premiers retours lidar ont un effet sur la précision des modèles. 2° dans une placette-échantillon, l’intensité du lidar et l’imagerie multispectrale permettent de discriminer les retours lidar associés aux arbres morts. Le filtrage de ces retours améliore la prédiction des modèles. 3° l’ajustement de la hauteur lidar tenant compte de la variabilité des conditions de croissance entre sites améliore l’exactitude de prédiction lors de l’établissement d’un modèle général de VMB. 4° l’ajustement d’une fonction de croissance tenant compte du décalage temporel améliore l’exactitude des modèles.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Président

M. André Desrochers
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Examinateurs

M. Jean Bégin
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Benoit St-Onge
Université du Québec à Montréal, Département de géographie

M. Antoine Leboeuf
Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction des inventaires forestiers

M. Robert Schneider
Université du Québec à Rimouski, Département de biologie

M. Jean-François Côté
Ressources naturelles Canada, Centre canadien sur la fibre du bois