Événements

Photo

Soutenance de thèse d'Imen Elloumi

03 octobre 2022 13 h 30

Lieu : Pavillon Gene-H.-Kruger, salle 2320-2330

Résumé de la thèse 

Les équarrisseuses-fragmenteuses sont largement utilisées par les industries de première transformation des bois de l’Est Canadien. Les scieries cherchent les meilleures conditions de coupe afin d’obtenir des surfaces d’équarris assez lisses et produire des copeaux d’une meilleure qualité, avec le minimum de consommation d’énergie. Le but de cette recherche fut d’évaluer la performance de ces machines lors du travail de billes d’épinette noire conditionnées à différentes températures, teneurs en humidité et largeurs de coupe. Ainsi, quatre groupes de billes ont été usinés à des températures de 20°C, 0°C, -10°C et -20°C. Chaque bille a été transformée à deux teneurs en humidité (à l’état vert et sec à l’air) et deux largeurs de coupe, soit 12,7 et 25,4 mm.

Dans un premier volet, la qualité de copeaux a été évaluée selon l’épaisseur, la largeur et la longueur. Les copeaux plus minces et le volume plus élevé de petites particules ont été obtenus avec une largeur de coupe plus petite. De plus, la diminution de la température en bas de 0°C a produit des copeaux plus minces. L’effet de la température sur l’épaisseur moyenne des copeaux dans des conditions de billes gelées variait avec la teneur en humidité des billes.

Le deuxième volet a été consacrée à la consommation d’énergie. L’énergie consommée et l'énergie spécifique de coupe furent plus élevées lors de la coupe de billes gelées. Une largeur de coupe plus grande nécessitait davantage d'énergie, en raison du volume plus élevé de bois transformé en copeaux. Cependant, l'énergie spécifique de coupe fut plus faible pour la largeur de coupe plus grande. Ce comportement a été relié au niveau plus élevé de fragmentation survenu avec la largeur de coupe de 12.7 mm.

Le dernier volet a évalué l’effet de la température et de la largeur de coupe sur la qualité de surface des équarris. L’ondulation et la rugosité furent plus élevées pour les billes gelées. La largeur de coupe a affecté également l’ondulation et la rugosité ainsi que la profondeur du fil arraché. La surface était plus rugueuse, plus ondulée et présentait des fils arrachés plus profonds lorsque la largeur de coupe était plus grande. Enfin, les nœuds se sont avérés très importants pour affecter la taille des copeaux et la qualité de surface des équarris. Ainsi, un meilleur contrôle de la température des billes et des propriétés des nœuds dans une ligne de production permettra d’ajuster les paramètres de coupe et d’optimiser le positionnement des billes afin d’améliorer la performance des équarrisseuses-fragmenteuses.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Présidente

  • Mme Véronic Landry, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval

Examinateurs

  • M. Roger Hernandez, directeur de recherche, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval
  • M. Carl Blais, codirecteur de recherche, Faculté des sciences et de génie – Université Laval
  • Mme Bruna Ugulino, examinatrice externe – FP Innovations
  • M. Alain Cloutier, examinateur, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval
  • Mme Isabelle Duchesne, examinatrice, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval

Photo

Projection Une fois que tu sais (film-documentaire)

06 octobre 2022 12 h

Lieu : Théâtre de la Cité Universitaire

Le jeudi 6 octobre 2022, à 12h, joignez-vous à la projection du film documentaire «Une fois que tu sais», activité organisée en collaboration avec Nathalie Carisey, de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Mariane Fradet, du VRAIDD, et Ricardo Codina, du Bureau de la vie étudiante. La projection du film sera suivie d’un échange avec le réalisateur Emmanuel Cappellin, à 13h50

Inscription requise : https://lepointdevente.com/billets/4zr221006001
Événement gratuit et ouvert à tous.

À propos du film-documentaire :
Confronté à la réalité du changement climatique et à l’épuisement des ressources, le réalisateur Emmanuel Cappellin prend conscience qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable. Mais comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer ? En quête de réponses, il part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Susanne Moser. Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible. Une odyssée qui touche à l’intime et transforme notre regard sur nous-même et sur le monde pour mieux construire l’avenir. 

Informations supplémentaires :

Événement coorganisé par :
Alliance étudiante en développement durable de l’Université Laval (AEDDUL)
Comité ÉcoResponsable du département de Chimie de l’Université Laval (CERCUL)
Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL)
Réseau international pour le climat - UniC
Université Laval

Photo

Soutenance de thèse d’Isabelle Ménard

13 octobre 2022 9 h

Lieu : Pavillon Gene-H.-Kruger, salle 2320-2330

Titre de la thèse : Évaluation du potentiel d'atténuation des changements climatiques à la suite du boisement et du reboisement de territoires improductifs

L’augmentation des superficies forestières permet d’atténuer les changements climatiques en augmentant les puits de carbone en forêt et en assurant un apport soutenu en produits du bois sur les marchés. Le présent projet visait à quantifier le potentiel d’atténuation du boisement et du reboisement de territoires improductifs au Québec, considérant l’approche du bilan de carbone intégrée (forêt, produits du bois et substitution).

Les résultats de l’étude ont permis d’évaluer à l’échelle du peuplement le potentiel d'atténuation des changements climatiques du boisement et du reboisement des dénudés secs et des brûlis mal régénérés retrouvés dans le domaine bioclimatique de la pessière à mousses ainsi que le boisement des friches agricoles situées dans le domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau jaune. Les résultats suggèrent que les plantations sans récolte ont généré, à l’âge de maturité, un plus grand potentiel de séquestration du carbone en forêt alors que les plantations récoltées prennent plusieurs décennies pour récupérer la perte de carbone engendrée par la récolte forestière. Cette dette peut être compensée que si une partie du bois récolté est convertie en produits du bois de longue durée et avec un effet de substitution élevé.

Le besoin de données empiriques sur le taux d’accumulation du carbone par la succession végétale sur les friches agricoles en l'absence de boisement a été souligné afin de mieux quantifier le scénario de référence. L’intégration de l’impact des changements climatiques sur la croissance des plantations en fonction de trois projections de forçage radiatif (RCP 2.6, RCP 4.5 et RCP 8.5) a permis de démontrer que le potentiel d’atténuation des scénarios de boisement avec pin gris sur les dénudés secs et avec pin rouge sur les friches agricoles permettent une séquestration du carbone significative.

Le choix des essences à planter et la stratégie d’aménagement forestier ont un impact plus important sur les stocks de carbone que l’impact des changements climatiques sur la croissance des arbres. Finalement, le climat a eu un impact sur la quantité et la qualité du panier de produits du bois en faisant varier le diamètre à hauteur de poitrine (DHP) des tiges récoltées en fonction des différents scénarios de forçage radiatif. L’augmentation de la proportion des produits du bois à longue durée retarde les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le temps, mais produit davantage d'émissions de méthane (CH4) en raison de la décomposition sous conditions anaérobies. Le recyclage des produits du bois en fin de vie à des fins de bioénergie a permis de réduire considérablement les émissions en évitant complètement la décomposition dans les dépotoirs.

La présente étude a permis de mieux comprendre le rôle des plantations en tant que stratégie d'atténuation pour contribuer aux objectifs nationaux de réduction des émissions de GES en plus de préciser le rôle de l’intensification de la production ligneuse en matière d’atténuation des changements climatiques.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Président

  • M. André Desrochers, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval

Examinateurs

  • Mme Évelyne Thiffault, directrice de recherche, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval
  • M. Jean-François Boucher, codirecteur de recherche – Université du Québec à Chicoutimi
  • M. Blas Mola, examinateur externe – University of Eastern Finland
  • Mme Caroline Frenette, examinatrice – Université du Québec à Rimouski
  • M. Alexis Achim, examinateur, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval

Il sera également possible d’assister à la soutenance virtuellement par Zoom au lien suivant : https://ulaval.zoom.us/j/65738368489?pwd=Z0t0Rk02REY2VlYxc0Jkb1lzdlpjZz09

Photo

Soutenance de thèse de Biaorong Zhuang

17 octobre 2022 15 h

Lieu : En ligne

Titre de la thèse : Utilisation du bois de résineux pour la production de panneaux OSB

Le ralentissement de la production de l’industrie des pâtes et papiers a entraîné la surproduction de copeaux par l’industrie du bois de sciage résineux dans l’Est du Canada. Dans ces conditions, il devient nécessaire d’explorer la possibilité de produire des panneaux OSB à partir des dosses des billes de bois de résineux.

La détermination des relations entre les performances des panneaux OSB et les caractéristiques des lamelles de bois a été faite afin de favoriser la production des panneaux OSB à partir d'espèces de bois de résineux utilisées dans l'industrie du bois de sciage de l’Est du Canada : l’épinette noire, le sapin baumier et le pin gris. Le peuplier faux-tremble a été utilisé comme témoin. Le programme de pressage à chaud a été mis au point de manière à produire des profils de masse volumique verticale comparables pour les panneaux OSB fabriqués à partir de lamelles d’épinette noire, de sapin baumier et de pin gris. La mouillabilité de la résine phénolique sur différentes espèces de bois a été analysée au moyen d'un essai dynamique d'angle de contact.

La tomographie par micro-ordinateur à rayons X a été utilisée pour étudier les caractéristiques des vides dans les panneaux OSB. Ainsi, le module d'élasticité et le module de rupture en flexion, la cohésion interne et le gonflement en épaisseur des panneaux OSB fabriqués à partir de trois espèces de bois de résineux ont été déterminés pour évaluer leur potentiel pour remplacer le peuplier faux-tremble dans la fabrication des panneaux OSB. Les panneaux fabriqués à partir de ces trois espèces de résineux ont montré des propriétés physiques et mécaniques supérieures à la norme CSA O437 pour les propriétés de la classe O-2, sauf pour le gonflement en épaisseur. Les propriétés de flexion des panneaux OSB diminuaient avec l'augmentation de la masse volumique de l’espèce, mais la cohésion interne augmentait.

Les résultats de l'angle de contact dynamique ont montré que la mouillabilité de la résine phénolique pour le peuplier faux-tremble était meilleure que les trois espèces de bois résineux et qu'elle était utile en réduisant de l'effet de retour élastique des lamelles de bois. Le mélange des lamelles de bois de résineux et de peuplier faux-tremble a permis de diminuer de façon significative le gonflement en épaisseur des panneaux. La réduction de la masse volumique des couches de surface pourrait également être explorée pour réduire le gonflement en épaisseur de panneaux fabriqués à partir des bois de résineux considérés dans cette étude. En outre, l’effet de la géométrie des lamelles sur les propriétés déjà mentionnées a été évalué.

L’épaisseur des lamelles a eu un effet négatif significatif sur les propriétés de flexion, mais un effet positif significatif sur la cohésion interne et le gonflement en épaisseur. La longueur des lamelles a eu un effet positif significatif sur les propriétés de flexion parallèle, mais un effet négatif significatif sur les propriétés de flexion perpendiculaire et la cohésion interne, à l’exception du gonflement en épaisseur. Il existe de nombreux vides dans le panneau qui sont formés par le chevauchement des lamelles et affectent considérablement les propriétés du panneau. Les résultats ont montré que le panneau OSB avait un profil de porosité opposé au profil de masse volumique. La légère différence de cohésion interne et d'absorption d'eau a été causée par la différence de distribution de la taille des vides et la plus grande taille des vides.

Les panneaux fabriqués à partir de lamelles d’espèces mélangées montrent une porosité totale plus élevée, un profil de porosité plus accentué et des vides de plus petite taille comparativement à ceux des lamelles d’épinette noire, ce qui a donné de meilleures propriétés en flexion, la plus faible cohésion interne, une plus faible absorption d’eau et un gonflement en épaisseur plus faible. Donc, le gonflement en épaisseur de panneaux peut être efficacement réduit en utilisant des lamelles d’espèces mélangées comme couche de surface du panneau.

Informations supplémentaires :

Accédez à l'événement ici.

Membres du jury

Présidente

  • Mme Véronic Landry, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval

Examinateurs

  • M. Alain Cloutier, directeur de recherche, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval
  • M. Ahmed Koubaa, codirecteur de recherche, Chaire de recherche du Canada sur la valorisation, la caractérisation et la transformation du bois – Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
  • M. Gregory Smith, examinateur externe – University of British Columbia
  • M. Roger Hernandez, examinateur, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique – Université Laval
  • M. Martin-Claude Yemele, examinateur, Société de développement de la Baie James

Photo

Activité de sensibilisation Centraide et témoignage

17 octobre 2022 11 h-12 h

Lieu : Amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins

Dans le cadre de la Campagne Centraide de l’Université Laval 2022 et de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, nous avons le plaisir de vous inviter à une activité spéciale qui se tiendra en visioconférence et en présentiel, pour ceux et celles qui désirent être sur place.  

Lors de cet événement, qui aura lieu le lundi 17 octobre de 11 h à 12 h à l’Amphithéâtre Hydro-Québec du pavillon Alphonse-Desjardins, nous serons invités de manière interactive à nous questionner sur les différents postes budgétaires d’un ménage. Cette activité nous permettra de constater le combat quotidien que vivent les personnes à faible revenu pour combler leurs besoins de base. Nous aurons également la chance d’entendre le témoignage d’une ancienne utilisatrice de l’un des 215 organismes associés à Centraide. 

Cet événement ne vous laissera pas indifférent et nous permettra, à toutes et à tous, de mieux comprendre la réalité quotidienne qui est vécue par des dizaines de milliers de personnes de notre communauté. 

Informations supplémentaires :

Merci de vous inscrire à l’activité en suivant l’un des liens suivants: Participez à l’activité en ligne  - Participez à l’activité en présentiel, à l’Amphithéâtre Hydro-Québec 

Photo

Vente de pâtisseries - campagne Centraide

18 octobre 2022 10 h -10 h 30

Lieu : Pavillon Abitibi-Price

Le 18 octobre, rendez-vous à la cafétéria du pavillon Abitibi-Price pour déguster une pâtisserie pour une bonne cause. 

*Argent comptant seulement

Informations supplémentaires :

L'Université Laval effectue à chaque année une Campagne institutionnelle de levée de fonds pour CENTRAIDE. Les montants recueillis contribuent à la campagne de financement de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. Cette opération permet d'amasser les fonds nécessaires aux investissements massifs et stratégiques que Centraide fera au sein de la collectivité pour, toujours plus efficacement, agir sur la pauvreté qui touche les gens d'ici. La campagne de financement de Centraide mobilise un vaste réseau de personnes bénévoles, dévouées, provenant de secteurs d'activité diversifiés, sans l'aide desquelles rien ne serait autant possible. La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique y contribue également à chaque année avec plusieurs membres du personnel qui organisent diverses activités pour amasser de l'argent pour cette bonne cause.

Photo

Vente de livres - Campagne Centraide

26 octobre 2022 10 h-13 h

Lieu : Pavillon Abitibi-Price

Le mercredi 26 octobre, rendez-vous à la cafétéria du pavillon Abitibi-Price pour vous procurer un tout nouveau livre, juste à temps pour la semaine de lecture!

*Argent comptant seulement

Informations supplémentaires :

L'Université Laval effectue à chaque année une Campagne institutionnelle de levée de fonds pour CENTRAIDE. Les montants recueillis contribuent à la campagne de financement de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. Cette opération permet d'amasser les fonds nécessaires aux investissements massifs et stratégiques que Centraide fera au sein de la collectivité pour, toujours plus efficacement, agir sur la pauvreté qui touche les gens d'ici. La campagne de financement de Centraide mobilise un vaste réseau de personnes bénévoles, dévouées, provenant de secteurs d'activité diversifiés, sans l'aide desquelles rien ne serait autant possible. La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique y contribue également à chaque année avec plusieurs membres du personnel qui organisent diverses activités pour amasser de l'argent pour cette bonne cause

Photo

Vente de livres - Campagne Centraide

27 octobre 2022 10 h-13 h

Lieu : Pavillon Louis-Jacques-Casault

Le jeudi2 27octobre, rendez-vous à la cafétéria du pavillon Louis-Jacques-Casault pour vous procurer un tout nouveau livre, juste à temps pour la semaine de lecture!

*Argent comptant seulement

Informations supplémentaires :

L'Université Laval effectue à chaque année une Campagne institutionnelle de levée de fonds pour CENTRAIDE. Les montants recueillis contribuent à la campagne de financement de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. Cette opération permet d'amasser les fonds nécessaires aux investissements massifs et stratégiques que Centraide fera au sein de la collectivité pour, toujours plus efficacement, agir sur la pauvreté qui touche les gens d'ici. La campagne de financement de Centraide mobilise un vaste réseau de personnes bénévoles, dévouées, provenant de secteurs d'activité diversifiés, sans l'aide desquelles rien ne serait autant possible. La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique y contribue également à chaque année avec plusieurs membres du personnel qui organisent diverses activités pour amasser de l'argent pour cette bonne cause