Événements

Soutenance de thèse de M. Denis Blouin

12 mars 2021-13 h 30

Lieu : À distance, sur invitation seulement

Un modèle de gouvernance forestière autochtone ancré au territoire : Analyse des conditions d’origine et du processus de cocréation dans le cas de la Nation micmac de Gespeg

La Nation micmac de Gespeg, une communauté autochtone sans territoire attribué, manifeste une volonté de réappropriation territoriale depuis plus de deux décennies. Localisée dans la région de Gaspé au Québec, elle s’implique dans le domaine forestier depuis un peu plus de 15 ans, plus particulièrement par l’entremise d’ententes de cogestion forestière en terre publique avec le gouvernement du Québec. Suivant une démarche partenariale et collaborative avec la Nation micmac de Gespeg, nous avons étudié ses perceptions, ses besoins et ses attentes concernant son territoire forestier, ainsi qu’analysé son implication en foresterie. Puis, nous avons réalisé une démarche de redéfinition de sa vision et de ses objectifs forestiers. Nous y avons constaté la spécificité de ses attentes, plutôt culturelles et identitaires qu’économiques, et de ses objectifs fondés sur un projet forestier aux dimensions multiples. Ce constat a confirmé la pertinence d’explorer une gouvernance territoriale et forestière innovante et adaptée au contexte autochtone, soit le concept de forêt communautaire.

Pour comprendre le processus transformatif permettant d’atteindre les objectifs et de réaliser la vision de la Nation micmac de Gespeg, nous avons présenté leur contexte socio-historique forestier, puis analysé leur cheminement en foresterie, plus particulièrement en cogestion. Nous avons ensuite développé un cadre d’analyse de la gouvernance forestière, en identifiant les conditions sur lesquelles la communauté peut agir pour concrétiser sa vision. Nous avons constaté que ses engagements passés et actuels en foresterie correspondent à des étapes préparant la transformation de la gouvernance de son territoire forestier. Ce cheminement stratégique circonscrit par le cadre gouvernemental constitue un passage vers la gouvernance territoriale souhaitée par la Nation micmac de Gespeg. Visant la cogestion avec des partenaires locaux, le Conseil de Gespeg y assume un rôle d’entrepreneur institutionnel. De ce fait, il exerce une fonction d’agent transformatif des conditions actionnables de la gouvernance des terres publiques pour tenter de créer la forêt communautaire de Gespeg.

Toutefois, les constats de leurs engagements en foresterie, ainsi que les difficultés rencontrées pour réaliser leur forêt communautaire mettent en lumière la rationalité opérant en forêts publiques au Québec. Cette rationalité gouvernementale s’exerçant sur les forêts publiques limite les considérations pouvant être apportées à la satisfaction des besoins et des aspirations de groupes spécifiques. Ainsi, le régime de « gouvernementalité », suivant le terme de Michel Foucault, des terres publiques québécoises se fonde sur une conception unidimensionnelle de la population québécoise et une vision homogène du territoire et de l’économie. Cette perspective oriente les actions de gouvernement vers l’exploitation des ressources et du territoire en fonction du bien-être de la population québécoise en général. Les Autochtones se situent alors à la marge de l’exercice du pouvoir de l’État sur son territoire. Une foresterie autochtone menée à l’échelle locale confronte donc la mission des ministères responsables. La volonté autochtone d’adapter à sa vision le cadre de gestion de la forêt publique constitue un défi pour la foresterie scientifique, socle de l’aménagement forestier étatique. Les revendications autochtones, comme le projet de forêt communautaire de Gespeg, appellent à la redéfinition du régime de gouvernementalité des terres publiques, tant dans sa conception de la population québécoise, sa vision du rôle des terres publiques que dans son système de connaissances.

Informations supplémentaires :

Membres du jury

Président

M. André Desrochers
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Examinateurs

M. Luc Bouthillier (absent)
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Jean-François Bissonnette
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Mme Solange Nadeau
Centre de foresterie des Laurentides

Mme Caroline Desbiens
Université Laval, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

M. Martin Simard
Université du Québec à Chicoutimi

Tire-toi une bûche v'là de la science - Impacts et lutte contre la TBE : application des relations plantes-insectes

15 mars 2021 12 h 30-13 h 30

Lieu : En ligne

Cette année, c’est plus de 13 millions d’hectares de forêt résineuses québécoises que la tordeuse des bourgeons de l’épinette a infestés. Lors de son dernier passage, il y a environ 40 ans, elle a détruit plus d’un demi-milliard de m3 de bois. Dans le contexte de cette présentation, nous aborderons les mécanismes qui lui permettent de concrétiser son rôle écologique de même que les différents moyens et approches disponibles dans notre coffre à outil pour limiter ses impacts.
 
Une rencontre virtuelle permettant d'en apprendre plus sur les activités et projets de recherche réalisés au sein du grand domaine forestier de l’Université Laval.
 

Conférencier: Éric Bauce, ing.f., Ph.D., D.H.C, Pr.

Revisionnez la conférence

Informations supplémentaires :

Découvrez toute la programmation!

Concours facultaire Ma thèse en 180 secondes

16 mars 2021 17 h 30

Lieu : En ligne

Cette année encore, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG), en collaboration avec la Semaine des sciences forestières (SSF), l'Association des étudiants gradués en foresterie de l'Université Laval (AFOR), le Centre d'études de la forêt (CEF), le Centre de recherche sur les matériaux renouvelables (CRMR) et le Centre de recherche en données et intelligence géospatiales (CRDIG) organisent le concours facultaire « Ma thèse en 180 secondes» ! Cette édition, qui sera entièrement virtuelle, se déroulera le 16 mars, dès 17h30.
 
Qui peut participer ?
Les étudiantes et étudiants à la maîtrise ou au doctorat ainsi que les stagiaires postdoctoraux de la FFGG peuvent participer. Le but de la présentation est d’intéresser le public à votre projet de recherche et de les convaincre de l’importance de votre travail. Ce public n’est pas nécessairement composé d’experts dans votre domaine, donc la présentation, d’une durée de 180 secondes (3 minutes), doit être faite en termes simples sans toutefois être simpliste. Elle peut être réalisée en français ou en anglais.
 
Pourquoi participer ?
En plus d’améliorer vos aptitudes de communication et de vulgarisation, l'étudiante ou l'étudiant au doctorat (volet francophone) qui se méritera la première place sera sélectionné.e pour la finale institutionnelle en vue de participer au concours « Ma thèse en 180 secondes » de l’Acfas. L'étudiante ou l'étudiant à la maîtrise ou au doctorat (volet anglophone) qui se méritera la première place sera sélectionné.e pour la finale institutionnelle en vue de représenter l’Université Laval à la finale régionale de l’ACÉS/CAGS. Et par-dessus tout ça, vous pourriez gagner l'un des trois prix de 180$ !
 
Comment s’inscrire ?
Vous avez jusqu’au 9 mars à 16h00 pour vous inscrire via le formulaire d’inscription : https://forms.gle/cKtC162NtcCP2kFJ7
Faites vite... les inscriptions sont limitées !

À noter que les détails relatifs à l’événement ainsi que les règlements se retrouvent dans le formulaire d’inscription.
 
 
 

Informations supplémentaires :

Si vous avez des questions, vous pouvez les adresser à natacha.fontaine@sbf.ulaval.ca ou christine.bombardier-cauffope.1@ulaval.ca.

Salon de la forêt

20 mars 2021 10 h au 21 mars 2021 17 h

Lieu : En ligne

Le comité de la Semaine des sciences forestières est heureux de vous inviter à la 42ème édition du Salon de la forêt qui a cette année pour thème « La forêt, de haut en bois ». Cet évènement rassembleur s’adresse au grand public et réunira plusieurs acteurs de différents domaines en lien avec la foresterie. Il favorisera le partage de connaissances et les échanges d’idées tout en sensibilisant les visiteurs à la diversité des ressources, fonctions et usages de la forêt québécoise.

L’édition de cette année revient avec ses activités à succès entre autres un concours photo haut en couleur, des jeux forestiers, des conférences de tout genre, un cinéma forestier, des kiosques étudiants, une section jeunesse et encore bien d’autres surprises. Toutes les conditions seront réunies pour transmettre aux visiteurs notre passion pour la forêt.

Pour que le Salon puisse cette année encore offrir cette diversité d’activités, il ne manque que votre participation! Compte tenu des circonstances particulières actuelles, l’évènement aura lieu via une plate-forme en ligne disponible sur l’accueil du site web à partir du 20 mars 2021 10h jusqu’au 21 mars 2021 à 17h.

Le Salon de la forêt est l’endroit par excellence pour en apprendre davantage sur les nombreuses facettes de la forêt et pour célébrer la diversité de ses multiples usages.

Assistez au Salon de la forêt 2021

Informations supplémentaires :

Salon de la forêt 2021

Viens voir la forêt 2.0

30 mars 2021 19 h-20 h

Lieu : En ligne

Chaque année, la journée Viens vivre la forêt est un événement qui permet aux jeunes de découvrir les métiers liés au milieu forestier et les formations nécessaires pour les exercer. Depuis son annulation l’automne dernier en raison de la COVID, l'Association forestière de la Vallée du Saint-Maurice a travaillé fort afin d’en offrir une version alternative en mode virtuel. C’est ainsi que nous vous présentons l’événement dans sa version 2.0 : Viens voir la forêt !

L’événement prend la forme de diffusions en direct durant lesquelles des intervenants répondent aux questions des participants. Des capsules vidéos, faites sur mesure pour l’occasion, seront présentées afin de découvrir les portraits de professionnels du milieu forestier en Mauricie.

Une version Grand public aura lieu le 30 mars à 19h.

Inscrivez-vous!

Informations supplémentaires :

https://afvsm.qc.ca/viens-voir-la-foret/