Maîtrise professionnelle en agroforesterie

Suite à la maîtrise professionnelle en agroforesterie vous serez en mesure d’intervenir sur le terrain dans des projets agroforestiers tout en contribuant au développement durable des communautés.

  • Deux stages de 8 à 12 semaines
  • Étudiants provenant de plusieurs pays
  • Possibilités d’emplois variées partout dans le monde

Cette formation vous permettra d’acquérir des connaissances sur plusieurs aspects de l’agroforesterie :

  • Gestion durable des terres par des systèmes agroforestiers
  • Interactions biophysiques entre les arbres et les cultures
  • Retombées socioéconomiques, politiques et transformation des produits forestiers issus de pratiques agroforestières.
  • Etc.

Déposez votre demande d’admission

Session(s) d'admission

Pour un cheminement plus efficace, le candidat devrait s'inscrire, de préférence, à la session d'automne. Il n'y a pas d'admission à la session d'été, sauf pour des cas exceptionnels.

Admissibilité

Le baccalauréat ès sciences (par exemple : agronomie, agroéconomie, aménagement et environnement forestiers, génie agroalimentaire, opérations forestières, sciences et technologie des aliments), ou un diplôme jugé équivalent, avec une moyenne de diplomation ou de cheminement, le cas échéant, égale ou supérieure à 3 sur 4,33 est une exigence minimale d'admission à ce programme.

Le titulaire d'un baccalauréat dans une discipline connexe aux sciences agricoles et forestières (par exemple : anthropologie, biologie, chimie, écologie, géographie, géomatique, sciences économiques, sciences sociales) est également admissible au programme, mais il se verra généralement imposer une scolarité préparatoire.

Dans un premier temps, le candidat prend contact avec un professeur dans le domaine qui l'intéresse. Une fois invité par un professeur à faire sa demande d'admission, l'étudiant définit les grandes lignes du thème d'études qu'il pense pouvoir développer et envoie les documents requis pour la demande d'admission, en prenant soin de bien indiquer le nom du professeur ayant accepté, conditionnellement ou non, de superviser son essai.

Le candidat doit fournir les pièces suivantes pour que sa demande d'admission soit analysée par la direction du programme :

  • attestation de l'obtention du diplôme
  • relevés de notes
  • lettre de motivation
  • curriculum vitæ
  • acceptation d'un conseiller
  • deux rapports d'appréciation

Critères de sélection

Chaque demande d'admission est étudiée par la direction de programme qui tient compte, dans son évaluation, de la préparation antérieure du candidat, de son dossier scolaire, de l'ensemble de son dossier ainsi que de la disponibilité des ressources du département d'accueil.

DATE LIMITE DE DÉPÔT

La date à respecter pour le dépôt d'une demande d'admission varie selon le profil des candidats. Toute l'information se trouve dans la section Admission

Activités de formation communes

Agroforesterie (45 crédits exigés)

CoursTitreCrédits exigés
AGF-6000AgroforesterieCours disponible  distance3
AGF-6002Aspects socioéconomiques et culturels de l'agroforesterieCours disponible  distance3
AGF-6009Stage en agroforesterie I6
AGF-6011Essai12
MET-7900Méthodologie de la recherche scientifiqueCours disponible  distance3
Règle no 1 - 3 à 6 crédits parmi :
CoursTitreCrédits exigés
BVG-7002Dispositifs expérimentaux3
FOR-7044Analyse des données écologiques3
GGR-7026Méthodes d'analyse qualitative3
SOC-7101Analyse quantitative de donnéesCours disponible  distance3
Règle no 2 - 3 à 15 crédits parmi :
CoursTitreCrédits exigés
AGC-7001Ruralité et sous-développement3
AGF-6010Stage en agroforesterie II6
AGF-6012Interventions agroforestières3
AGF-6013Visites agroforestières3
AGF-7001Agroforesterie tempérée3
AGF-7002École d'été en agroécologie3
ETI-7022École internationale sur la sécurité alimentaire3
FOR-7011Séminaire en foresterie internationale3
FOR-7024Aménagement écosystémique : principes et fondementsCours disponible  distance3
FOR-7030Aménagement des forêts privées : problématiques et perspectivesCours disponible  distance3
FOR-7036Hydrologie de l'environnement3
Règle no 3 - 0 à 12 crédits parmi :
CoursTitreCrédits exigés
AGC-7000Agriculture et ressources naturelles3
AGC-7005Gestion du développement agricole et rural3
AGF-6005Sujets spéciaux (agroforesterie)1
AGF-6006Sujets spéciaux (agroforesterie)2
AGF-6007Sujets spéciaux (agroforesterie)3
AGF-6008Sujets spéciaux (agroforesterie)4
AGN-7900Communication et innovation agricoles et rurales3
BVG-7000Physiologie agroenvironnementale des plantes3
BVG-7020Principes de lutte intégrée3
DRI-7900Gestion de l'environnement tropical et D.R.I.Cours disponible  distance3
ECN-7160Modélisation du développement économique3
ENV-7900Toxicologie agroenvironnementale3
FOR-6015Problèmes forestiers et sylviculture en région tropicale3
GGR-7002Cartographie statistique assistée par ordinateur3
GGR-7019Géographie du système agroalimentaire3
GIE-6001Gestion de projets en développement international et action humanitaireCours disponible  distance3
GMT-7001Télédétection fondamentaleCours disponible  distance3
POL-7010État et société en Amérique latine3
POL-7035Politique et société en Afrique3
POL-7036Écopolitique mondiale3
SLS-6016Sciences environnementales du solCours disponible  distance3
SOC-7114Sociologie du développement3
SOC-7122Sociologie et méthodologie3
SOC-7144Environnement et développement durable3

Stages en agroforesterie

La maîtrise professionnelle en agroforesterie permet de réaliser deux stages de 8 à 12 semaines. Un essai de 12 crédits est également prévu et permet d’approfondir et de traiter une problématique concrète de l’agroforesterie.

Au cours des dernières années, les institutions et organismes provinciaux, fédéraux et internationaux suivants ont accueilli des étudiants en agroforesterie sur la base d’ententes ponctuelles de contrats de stages :

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada (Canada);
  • Biopterre, La Pocatière (Canada);
  • Bioxel Pharma, Québec (Canada);
  • British Columbia Ministry of Forests Lands and Natural Resources Operations (Canada);
  • CATIE, Turialba (Costa Rica);
  • Centre d’apprentissage agricole de Samé (Mali);
  • Centre de conservation des sols et de l’eau de l’Est du Canada, Nouveau-Brunswick (Canada);
  • Centre d'enseignement et de recherche en foresterie de Sainte-Foy inc. (Canada);
  • Centre National de Recherches Forestières (Sénégal);
  • Direction régionale de la pêche de Koulikoro (Mali);
  • Institut sénégalais des recherches agricoles, Dakar (Sénégal);
  • IPR/IFRA de Katibougou, région de Koulikoro (Mali);
  • Jardin Botanique Régional de Cadereyta, Querétaro (Mexique);
  • Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Québec (Canada);
  • Ministère de l'agriculture et de l'élevage, CED-Caritas, Ngozi (Burundi);
  • Prodeva (Haïti);
  • Projet Convergence des Sciences, Siby (Mali);
  • Projet d’appui au développement rural (PADERCA), Casamance (Sénégal);
  • QMM-Rio Tinto (Madagascar);
  • Union locale des sociétés coopératives des producteurs de pourghère (Mali);
  • Universidad de Extremadura (Espagne);
  • Universidade de Viçosa (Brésil);
  • Université fédérale rurale du Pernambuco, Nordeste agreste (Brésil).

Carrière en agroforesterie

Du Québec au Mali en passant par Haïti, la France, le Sénégal ou le Cameroun, les emplois et les endroits de travail en agroforesterie sont variés et pertinents. Nos diplômés répondent à des besoins importants de la société ici et ailleurs.

Exemples d’emplois occupés par nos diplômés

  • Agronome, Monsanto, Saint-Félix, Québec (Canada);
  • Analyste, ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Québec (Canada);
  • Biologiste, ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Québec (Canada);
  • Chef de division scolarité, Institut Polytechnique Rural, Katibougou (Mali);
  • Consultant, Centre de santé et de développement intégré, Port-au-Prince, Haïti;
  • Directeur, Jardins de la solidarité, Moirans (France);
  • Enseignant, Institut polytechnique rural, Katibougou (Mali) (3 diplômés);
  • Gestionnaire de projets, CUSO international, Yaoundé (Cameroun);
  • Postes inconnus, Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), Dakar (Sénégal) (2 diplômés);
  • Professionnel de recherche, Centre d'étude de la forêt, Université Laval (Canada);
  • Professionnel de recherche, FSAA, Université Laval (Canada).

Autres employeurs potentiels au Canada

  • Gouvernement fédéral (ex : Agriculture et Agroalimentaire Canada; Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada
  • Autres ministères du gouvernement du Québec (ex. : ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs)
  • Organisations non gouvernementales
  • Centres de transfert technologique (ex. : Centre d'expertise sur les produits agroforestiers de La Pocatière
  • Entreprises privées

Autres employeurs potentiels sur le plan international

  • Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)
  • Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE)
  • Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)
  • Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI)
  • Institut international de recherche sur l'élevage (ILRI)
  • Institut international d'agriculture tropicale (IITA)
  • Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT)
  • Etc.

Frédéric Lewis, diplômé de la maîtrise en agroforesterie

Je ne pouvais qu’adhérer à la proposition du programme de maîtrise en agroforesterie ; c’était du « sur mesure » pour moi. La géométrie variable du curriculum avec essai me permettait de mener, outre mes études, une activité professionnelle à temps complet, ce qui était pour moi une nécessité. Finalement, la possibilité offerte d’accéder à deux stages était également attrayante, puisque je disposais d’une pleine latitude dans la sélection de mes expériences, une occasion qui peut se faire rare hors contexte académique.

Avec plus de dix ans de bagage professionnel en écologie appliquée, principalement amassé dans le domaine de l’environnement où sont conviées toutes les disciplines, je cherchais à donner un cadre plus théorique à ma pratique. Spécifiquement versé dans la restauration et la mise en valeur des cours d’eau, je cherchais également l’occasion de confronter certaines idées reçues en matière de biens et services écologiques rendus par l’arbre en milieu agricole, plus particulièrement à l’échelle du paysage. Le programme d’agroforesterie était tout indiqué pour intégrer diverses dimensions inhérentes à la question des biens et services écologiques, refléter la diversité du milieu dont j’étais issu, et donner la latitude nécessaire au renouvellement de mes perceptions sur l’objet.

Aujourd’hui, les compétences extradisciplinaires portées par le corpus diversifié du programme d’agroforesterie me permettent d’obtenir le meilleur de la synergie et de la complémentarité au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Elles me permettent de miser sur un langage partagé et une confiance en la créativité qui émerge du choc des perceptions. Pour leur part, les efforts investis dans les travaux de recherche me rapportent beaucoup. Les compétences disciplinaires acquises dans ce contexte ont largement amélioré ma compréhension du rôle de la canopée sur la thermorégulation des cours d’eau agricoles et ses incidences sur la qualité du milieu aquatique. De façon plus générale, elles ont également augmenté mon bagage de connaissances théoriques et pratiques sur les microclimats, ce qui est particulièrement pertinent, même en milieu plus urbain, lorsqu’il s’agit de considérer les biens et services écologiques rendus par l’arbre dans une perspective d’adaptation aux changements climatiques et de lutte aux îlots de chaleur. Ce sont des notions dont le détail m’est fort utile et qui composent aujourd’hui mon quotidien à titre d’intervenant en environnement.

Consultez d'autres témoignages d'étudiants et de diplômés en agroforesterie

 

Pour information générale

Sandrine Larochelle
Responsable de promotion et d'information sur les études

Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
Pavillon Abitibi-Price, Local 1250-F

1-418 656-7776
1-877 606-1122 poste 7776
info@ffgg.ulaval.ca